Crack-wifi.com FORUM

LE FORUM DU SITE

Wifi, Backtrack, crack WEP et WPA...

Vous n'êtes pas identifié(e).  

Annonce

Visitez la boutique Wifi-highpower.com, votre revendeur agr Alfa Network: du matriel Wifi slectionn, cartes Wifi USB Awus036h et Awus036nh, antennes omnis, yagis, panel, amplis wifi, accessoires...

#1 05-09-2012 22:50:14

kcdtv
Membre d'honneur
Lieu : Internacionaluña
Inscription : 31-03-2010
Messages : 4 246

"Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

Mine de rien, il y a des petits trucs qui me manquent un peu de "la France".
Une chose ce sont les fromages qui puent, une autre c'est le canard enchaîné.
Peu d·hebdomadaires lui arrivent à la cheville. Il y/ a bien "el jueves" en Espagne qui sort les mercredi, c'est un peu un croisement entre le canrad / charlie hebdo / fluide glacial, c'est excellent mais il n'y a que ça à se mettre sous les canines.
Bref, tout ça pour vous parler de cet article (le gouvernement à poil sur internet) paru dans l'édition de cette semaine.
Achetez le canard et lisez-le.
Je vous faits un petit résumé.
les ministères de l'économie (www.economie.gouv.fr), de la fonction publique (www.fonction-publique.gov.fr) etc. utilisent pour gérer leur site un logiciel appelé Dupral. Le hic est qu'il fût installé une vieille version avec une "faille" bien connue et reconnue depuis 2010.
Des "failles" difficiles à gérer et contrer roll : comme par exemple pour être connecté en tant qu'administrateur il y a un pass par défaut qui est "password"... et celui-ci n'avait pas été changé par les professionnels de la sécurité de nos ministères.

Citation de Jérôme canard pour conclure sur ce fameux "password"
"C'est souvent ainsi qu'est vendu un logiciel, mais même le plus abruti des informaticiens sait que la première chose à faire est d'en changer. Et de préférence pas par le prénom de sa copine, trop facile à découvrir.  
Je pense que nous devrions êtres grassement subventionnés et déclarés d'utilité publique, parce que là. c'est fort de roquefort.
Vive la république, vive la France tongue

Hors Ligne

Annonce

Visitez la boutique Wifi-highpower.com, votre revendeur agr Alfa Network: du matriel Wifi slectionn, cartes Wifi USB Awus036h et Awus036nh, antennes omnis, yagis, panel, amplis wifi, accessoires...

#2 06-09-2012 06:51:49

goliate
Membre Irremplaçable
Inscription : 06-12-2009
Messages : 1 413
Site Web

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

Comme quoi il n'y connaisent rien, c'est pour sa qu'il nous sortes des loi telle que Hadopie, en tout cas, c'est un gros LOL pour ceux qui s'occuppe de leur site.


só deus podem me julgar
719895banniere3.gif
só deus podem me julgar

Hors Ligne

#3 06-09-2012 18:11:36

M1ck3y
Administrateur
Lieu : Lost in the darkness
Inscription : 14-02-2008
Messages : 6 354

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

C'est surement du cms drupal dont tu parle wink

Hors Ligne

#4 06-09-2012 18:26:49

antares145
Membre d'honneur
Inscription : 29-09-2009
Messages : 5 199
Site Web

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

C'est quand même dingue... Quand on voit le PRIX que les prestataires de service facturent dès qu'il s'agit du gouvernement, la moindre des choses serait qu'ils fassent leur boulot correctement. Ou qu'on prévoie des pénalités/astreintes en cas de manquements graves (et ceci est un manquement grave) hmm

Mais non... Non seulement les décideurs acceptent des prix idiots, mais en plus ils sont même pas foutus de négocier une clause de SLA à la hauteur des sommes déboursées. Ah, mais j'oubliais, "c'est pas moi c'est l'autre !" roll

Hors Ligne

#5 06-09-2012 18:54:09

kcdtv
Membre d'honneur
Lieu : Internacionaluña
Inscription : 31-03-2010
Messages : 4 246

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

Et puis tout ça, c'est bibi qui paye en fin de compte, ceux qui travaillent et en chient au quotidien dans des boulots de merde.

@ M1ck3y
l'article du canard n'est pas très précis, on sent que le journaliste n'est pas très au fait, ce qui rend son commentaire d'autant plus humiliant pour les soit disant professionnels grassement rémunérés grâce à vos impôts et à la TVA (donc moi aussi j'y suis allé de ma poche pendant 15 jours tongue )
Pensez aussi que toutes les fiches de payes et données bancaires des fonctionnaires qui auraient pu être récupérées et tout ce qui aurait été possible de faire...

Hors Ligne

#6 07-09-2012 15:14:38

antares145
Membre d'honneur
Inscription : 29-09-2009
Messages : 5 199
Site Web

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

La réaction de Bercy (ministère de l'éCONomie l'Économie)
--> Bercy s'explique sur les failles des sites gouvernementaux [PCINpact]

En gros : "ouaaaais, mais c'est pas si grave, ils n'auraient rien pu faire avec cette faille. Et puis pour le mot de passe à la c*n, c'est même pas vrai d'abord !"
Messieurs(-dames ?), les jeux sont ouverts, sur une échelle de 1 à 10 vous leur mettez une crédibilité de ... ? roll

Je maintiens qu'un coup pareil justifierait le renvoi avec coup de pied au c*l du prestataire en charge du site ! Si ça se trouve il a même pas été blâmé... MDM

Hors Ligne

#7 07-09-2012 17:22:27

goliate
Membre Irremplaçable
Inscription : 06-12-2009
Messages : 1 413
Site Web

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

Je met 0 pour la credibilité ><.


só deus podem me julgar
719895banniere3.gif
só deus podem me julgar

Hors Ligne

#8 08-09-2012 12:18:50

steph06
Membre Indétronable
Inscription : 07-07-2012
Messages : 168
Site Web

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

Désolé je vais élargir le sujet (mais tout en gardant un lien) ...

Pour moi, ce qui pose problème de manière plus global, c'est que les administrations publics (mairies, ministeres, prefectures, etc) passent par des sociétés privées. Je m'explique ...

C'est NORMAL qu'une société privées se fasse de l'argent, c'est le but.
C'est NORMAL qu'un patron d'entreprise y voit son intérêt lucratif, c'est le but.
Mais au final, cela revient à ce que l'argent du public finance à la fois "les coûts liés à la prestation" et à la fois "les bénéfices du prestataire".

A partir de là, les dérives possibles sont "infinies".
Le prestataire peut faire un sale boulot, et après ? ... au pire il est blacklisté, et après ? Beh après le même patron et les même employés (incompétents ou rusés) peuvent monter une autre structure prestataire et faire "rebelotte".
Puisque nous avons l'habitude de parler de "faille", on peut dire qu'ici aussi elles sont nombreuses.

Les incompétences, les pseudo-incompétences avec l'accord de certains, les pots de vin, et j'en passe : TOUT est possible.

Il faut garder cela à l'esprit : les deniers publics servent, en bout de chaine, à financer des intérêts lucratifs privés.


Certes, on me répondra que dans la fonction publique il n'y a pas toutes ces compétences ou cette logistique qu'on peut trouver dans le privé. Oui, c'est vrai. Mais vous remarquerez que notre système actuel entretien ces lacunes.

*SI* il y avait une loi interdisant strictement que l'argent public aillent jusqu'à des entreprises/sociétés privées, alors à court terme ça paralyserai beaucoup de choses (il faut bien l'admettre) : beaucoup d'entreprises/sociétés ne vivent que grâce à des administrations publiques, et beaucoup de boulots sont irréalisables par les administrations publiques .... actuellement !
Mais rapidement, la fonction publique (en général) tentera d'embaucher ces compétences externes. Et évidemment ces personnes actuellement en entreprises privés essayeront de résister. Le bras de fer s'amorcera, mais ça sera de toute façon, tôt ou tard peine perdue pour ces compétences externes : soit plus aucun boulot ni salaire, soit embauché par la fonction publique.

Donc à moyen terme on arrive à ce que les moyens humains et matériels passent du "secteur privé" (avec toutes les failles et dérives imaginables) au "secteur public".
A ce stade là, c'est peut-être pas encore la panacé, mais on raccourci les maillons.

Ainsi, du "boulot bien fait" est plus facilement maitrisable que si ça passe par un "prestataire" qui sous-traite à un autre prestataire etc.

Quel est le budget au niveau national qui va des "deniers publics" aux "sociétés privées" ? ... ça se chiffre en milliard. De quoi faire une économie au minimum de 2 tiers en moins.
Avec de tels €€€ en plus dans les caisses, il y aurait largement de quoi avoir + de moyens pour faire de bonnes formations, avoir + de matériels, etc.

Après je dis pas que le système lui-même de l'embauche en fonction publique est exempt de défaut, loin de là ! Pour avoir moi-même été, pas longtemps, "fonctionnaire", je peux vous dire que j'en suis vite parti en courant ;-) ... là aussi il y aurait des choses à faire. Mais au plus il y a d'intermédiaires, au plus c'est la merde. Et si on déborde sur le domaine privé, plus rien est contrôlable.


Bref, avant que ce genre de décisions voient le jour .... les poules auront des dentiers.

Donc la situation actuelle est "voulue".
Les décisionnaires préfèrent un tel système (actuel), quitte à ce qu'il y a des failles géantes, des dérives immenses, des incompétences, et des petits scandales sur des failles de sécurité dont il faudra un petit coup de parlotte pour endormir la majorité de quelques oreilles qui auront été dressé à la suite d'une petite fuite médiatique.

Ainsi il reste une micro-poignée de "gens-pas-content", qui sont de toute façon trop peu nombreux pour qu'on les écoute.


Conclusion :
Oui il y a eu une Nième belle boulette. Cette fois-ci (encore) c'était d'ordre "sécurité informatique" de niveau plus qu'élémentaire. Et après ?.... d'ici une poignée de semaine ça sera oublié et peut-être même qu'une autre jolie boulette sera sous les projecteurs.

Hors Ligne

#9 08-09-2012 12:39:51

antares145
Membre d'honneur
Inscription : 29-09-2009
Messages : 5 199
Site Web

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

Il ne faut pas oublier que le système actuel, bien que foireux, arrange tout le monde : le politique qui s'en fout puisque c'est pas son argent, les copains du politique puisque ça lui fait des contrats faciles, et le privé en général parce que ça fait vivre toute une partie de l'économie. La crise serait peut-être (sans doute ?) encore pire si l'état ne faisait pas survivre certaines boites, pas toujours les bonnes malheureusement. Donc finalement, personne ou presque n'a envie que le système change.

Je ne suis pas sûr qu'intégrer les compétences nécessaires au service public soit une bonne solution. d'abord parce qu'ils n'en ont pas besoin à plein temps, donc inutile de payer quelqu'un pour glander. Mais surtout, la tendance actuelle est à la RÉDUCTION des frais de la fonction publique. Et si tu veux engager un bon professionnel, tu n'arriveras jamais à le payer aussi bien dans le public que dans le privé, il y a des postes pour lesquels les administrations ne peuvent tout simplement pas s'aligner sur ce qu'on propose en dehors. Et enfin, il faudrait être sûr de recruter des gens compétents (donc chers) à ces postes publics, sinon on va se retrouver avec les mêmes couillons qui font un travail de m*rde.

Je ne dis pas que le recours au privé est une mauvaise chose, au contraire je crois que c'est la bonne approche : ce n'est pas le boulot de l'état de former et maintenir des informaticiens (ou autres). Je peux accepter que les prestataires sur-gonflent leurs prix dès qu'ils s'adressent à un marché public, c'est le jeu, soit. Par contre, j'estime que si le prestataire grassement payé fait une bourde de ce genre-ci (c'est un ministère quoi, pas une mairie de province), le genre de bourdes qui serait considérée comme "faute grave" dans n'importe quelle entreprise privée, alors il doit y avoir sanction. Que ce soit une amende, une astreinte, voire une rupture de contrat, mais il faut qu'il y ait réaction ferme, sinon ça ne fait qu'envoyer un très mauvais signal à tous les autres. J'estime que ce genre de clause "punitive" doit être intégrée aux contrats des marchés publics, comme elle l'est généralement dans le cadre des marchés privés.

Mais comme tu dis, il y aura toujours magouilles et contournement : pots-de-vin pour accepter un contrat laxiste, sociétés-écrans bidon pour les prestataires blacklistés,... On ne pourra pas changer complètement le système, mais je pense que clouer quelques incompétents au pilori encouragerait les autres à faire au moins le minimum syndical de ce pour quoi ils sont payés roll

Hors Ligne

#10 08-09-2012 13:18:05

steph06
Membre Indétronable
Inscription : 07-07-2012
Messages : 168
Site Web

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

On a le droit d'avoir des opinions différentes, et c'est ça qui est justement intéressant (et c'est aussi le but d'un "forum" par rapport à la possibilité d'en "discuter" :-) )

antares145 a écrit :

Je ne suis pas sûr qu'intégrer les compétences nécessaires au service public soit une bonne solution. d'abord parce qu'ils n'en ont pas besoin à plein temps, donc inutile de payer quelqu'un pour glander.

Certes inutile de payer quelqu'un à glander, mais ... un même "fonctionnaire territorial" peut être utilisé un coup à tel ministère, un coup à tel mairie, un coup à tel autre endroit. C'est d'ailleurs le but premier des "communauté d'agglomération" et autres. Donc ton argument ne tient pas.


antares145 a écrit :

Mais surtout, la tendance actuelle est à la RÉDUCTION des frais de la fonction publique.

Intéresse toi au système des budgets de la fonction publique, et on te répondra "ah mais ça c'est pas la même enveloppe budgétaire".
J'y ai travaillé. J'y ai vu des personnes me dire avec sincérité (et honnêteté) "ah non désolé je peux pas te fournir une agraffeuse car on a épuisé le budget fourniture" ... et dans le même temps une autre me dire "punaise on a pas dépensé tout le budget informatique. Il y reste 80 000 euros (dans une petite commune) ! Vite, dépensez ! avec ce que vous voulez mais dépensez ! Sinon l'an prochain on nous les donnera pas". Et quand on demande des explications devant cette aberration , on te dit "ah oui mais c'est parce que ça n'est pas la même enveloppe budgétaire".
Ainsi, oui, la tendance est à la réduction des frais de la fonction publique .... de certaines enveloppes budgétaires, mais pas d'autres ;-) . On réduit les frais de fournitures (par exemple), mais on va te dire qu'ils ne peuvent pas réduire les coûts liés aux prestataires et que "c'est comme ça".


antares145 a écrit :

Et si tu veux engager un bon professionnel, tu n'arriveras jamais à le payer aussi bien dans le public que dans le privé

Là aussi je ne suis pas d'accord avec ton argument. Relis mon post précédent.
Les boites privés qui bossent uniquement avec les administrations publiques tu leurs dis "ah beh c'est fini, on n'a plus le droit de financer des privés avec de l'argent public" (utopie, j'admets) ... elles ne vont pas avoir d'autres choix que de fermer boutique (forcément). Dans le même temps, les administrations publiques proposent des offres d'emplois interne pour précisément ce qu'ils n'ont plus. Ainsi, le salarié de la boite privée X se retrouve avec le choix de "être licencié et toucher le chomage et ne plus être embauché" ou "être embauché pour le même travail dans la fonction publique". Même si le salaire est moins attirant, il cèdera.... car il n'a pas le choix.

Reste qu'après il faut qu'il continue à faire du bon boulot. Pour rappel, Le Code du Travail ne s'applique pas à la fonction publique . Ainsi, un employé peut être dans une sorte de CDD d'1 an , renouvelable 9 fois. Ce qui donne 10 années pour s'assurer que le nouvel employé est motivé et fait du bon boulot. ;-)



antares145 a écrit :

Par contre, j'estime que si le prestataire grassement payé fait une bourde de ce genre-ci (c'est un ministère quoi, pas une mairie de province), le genre de bourdes qui serait considérée comme "faute grave" dans n'importe quelle entreprise privée, alors il doit y avoir sanction. Que ce soit une amende, une astreinte, voire une rupture de contrat, mais il faut qu'il y ait réaction ferme, sinon ça ne fait qu'envoyer un très mauvais signal à tous les autres. J'estime que ce genre de clause "punitive" doit être intégrée aux contrats des marchés publics, comme elle l'est généralement dans le cadre des marchés privés.

Mais comme tu dis, il y aura toujours magouilles et contournement : pots-de-vin pour accepter un contrat laxiste, sociétés-écrans bidon pour les prestataires blacklistés,... On ne pourra pas changer complètement le système, mais je pense que clouer quelques incompétents au pilori encouragerait les autres à faire au moins le minimum syndical de ce pour quoi ils sont payés roll

Pour moi, ça, c'est comme avoir une vieille coque de bateau toute pourrie qui se désagrège et dont on met des petites réparations par-ci par-là pour colmater les fuites. :-)
Quand la coque est pourrie et que ça prend l'eau en permanence de partout, et qu'en plus ça coûte un oeil tout en naviguant mal, le mieux est de changer de bateau. :-)
On retrouve le même principe sur certaines voitures qui atteignent 250 000 Km ... ;-)


Dans une SARL ....
1* Il y a une rentrée d'argent (CA)
2* de là on déduit les frais (achat, loyers, etc)
3* il y a aussi les salaires ... bruts.
4* Correspondant à ces salaires, il y a une partie qui part en charges salariales, et une autre en charges patronales. C'est ce qu'on appelle les "charges sociales"
5* Après, sur ce qu'il reste, il y a des charges fiscales (lié au bénéfice etc)
6* Et après avoir tout payé, le gérant et les actionnaires prennent ce qu'ils peuvent dans leur poche (c'est NORMAL, c'est le but d'une SARL)
7* sur ce que le gérant et les actionnaires empochent, il y aura encore des impôts (IRPP)

Si on prend le même processus et qu'on le met dans le public, les poins 1, 2, 3 restent identiques (ou presque).
La partie "charges sociales" est moindre (eh oui).
Et la partie 5, 6, 7 n'existe tout simplement plus.

Points négatifs :
- le gérant et les actionnaires vont devoir trouver une autre source d'entrée d'argent. (ce sont des êtres humains, ils seront s'adapter, les idées ne manquent pas)

Points positifs :
- une économie de plusieurs centaines de millions d'euros (on peut peut être compter en milliard) de deniers publics
- un processus complet de "prestations" plus court et donc mieux maitrisable
- des salariés rassurés par un employeur plus stable


Pour rappel : j'ai bossé dans la fonction publique, et l'état d'esprit ne me correspondait PAS DU TOUT ... mais vraiment PAS DU TOUT. J'en suis parti très volontier pour être à mon compte. :-)

Ma réflexion ici se fait sur le principe de "gestion globale et maitrise des process" et non "dans l'intérêt des entrepreneurs".

Hors Ligne

#11 11-09-2012 21:15:27

M1ck3y
Administrateur
Lieu : Lost in the darkness
Inscription : 14-02-2008
Messages : 6 354

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

Tout ça c'est de la théorie, après , sans vouloir jeter la pierre sur les fonctionnaires, il reste un élément à prendre en compte, c'est la différence flagrante de productivité entre le privé et le public. Dans le privé, quand quelqu'un doit faire un boulot qui sera facturé 10 heures au client, on l'encourage plus que vivement à le faire en 7 heures. Pour faire le meme boulot, dans le public, ils se mettent à 2 et ils y passent 2 jours... De toute façon personne ne va venir se plaindre...

Je caricature un peu, mais pour résumer le fond de ma pensée dans le public les enjeux de productivité ne sont pas les memes, loin de là. Alors au final, qu'on paie un gars pendant une journée et que les bénéfices aillent à une entreprise privée, ou bien que l'on paie 2 gars pendant 2 jours sans que ça ne génère le moindre bénéfice pour qui que ce soit, pour l'intéret de la collectivité je pense qu'il vaut mieux continuer à bosser avec des gens du privé qui sortent le boulot rapidement.

Et puis les entreprises privées créent de la richesse pour les villes ou elles se trouvent, et elles reversent beaucoup de taxes et d'impots à l'état, donc au final tout le monde en profite quand meme un peu.

En fait tout ce raisonnement serait valable si le public appliquait une gestion de la productivité qui tient la route, mais comme ils ne sont pas amenés à devoir facturer des prestations à des clients la façon de bosser n'est pas du tout comparable avec des boites privées...

Hors Ligne

#12 11-09-2012 22:06:46

steph06
Membre Indétronable
Inscription : 07-07-2012
Messages : 168
Site Web

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

M1ck3y a écrit :

Et puis les entreprises privées créent de la richesse pour les villes ou elles se trouvent, et elles reversent beaucoup de taxes et d'impots à l'état, donc au final tout le monde en profite quand meme un peu.

Ca c'est de l'argument pour se consoler ... :-)
Tu le penses vraiment ??? Rassures-moi, c'était juste des paroles en l'air , hein ?
Non parce que si l'argent tourne et reviens à un endroit qui est ultra-gaspillé et ultra-corrompu, je trouve pas que ce soit une super idée ...


M1ck3y a écrit :

Tout ça c'est de la théorie, après , sans vouloir jeter la pierre sur les fonctionnaires, il reste un élément à prendre en compte, c'est la différence flagrante de productivité entre le privé et le public. (...) (...) (...)

Alors là je suis à 300% d'accord !


Pour l'anecdote (et parce qu'il vaut mieux en rire hein) :
Dans la mairie où j'ai bossé (on dira "dans une ancienne vie" ;-) ), il y a ceux qui commençaient à 8h00 et ceux qui commençaient à 9h00.
Les 1er arrivaient entre 8h10 et 8h45. Du coup, ils attendaient ceux qui commençaient à 9h00.
Mais ces derniers arrivaient eux aussi entre 9h05 et 9h25.
Tout le monde se retrouvait et blablataient, avec quelques discussions qu'on auraient pu croire de philosophiques ... (en fait il s'agissait de l'émission TV de la veille généralement).
Le truc c'est que la plupart des personnes du service apportaient à tour de rôle des pains au chocolat et autres. C'était pour agrémenter la "pause café".
Et comme ça se passait de cette manière, certains amenaient leur bol de céréales et café (si si, je jure que je n'invente rien !).
Le problème dans tout ça c'était le timing. Parce que du coup, on pouvait être sûr que jusqu'à 10h30 personne bossait (t les téléphones pouvaient sonner à 20cm de la main droite, personne ne répondait).

Après 10h30, chacun s'était sérieusement mis devant son PC pour .... pour consulter les emails humoristiques, .pps, et autres. Et après la "consultation", vient le moment des "forward" : ça aussi ça prend du temps.

Avec un peu de chance, une vague notion de travail pointe le bout de son nez entre 11h20 et 11h45 (aller, 11h50).
Eh oui, parce que c'est important de ne pas "partir en retard".

Dans le lot, il y a ceux qui finissent à 12h00 et ceux de 12h30. Mais à 11h50 c'est sûr que plus personne ne bosse. D'ailleurs le premier wagon part à 11h50 histoire d'être, à 12h00, dans la voiture devant la barrière du parking (si si !).

...
L'aprem, grosso-modo ça bosse un peu plus que le matin.
Bon bien sur il y a la phase "digestion" (riez pas c'est sérieux) et la phase "café".

Quant à moi, à cette époque, il fallait que je mette un réveil à 16h30 (l'heure de fin de ma journée) parce que je commençais à avoir pas mal de souci (tout azimut et toutes sortes) lorsque je restais quelques minutes de plus (trop louche à leurs yeux).


Ensuite, là où je rejoins M1ck3y, c'est par rapport à la productivité PENDANT la phase de travail (certes, rare).
Il y avait cette photo humoristique (avec des mots différents dans les bulles) qui avait été collé sur le mur par un "anonyme", ça n'avait pas plu du tout ...... car la vérité dérange.
Outre la quantité de personnels que ça "nécessite", individuellement ça doit carburer à 5% d'efficacité. (ils craignent probablement la rupture d'anévrisme).

Je vous passe les nombreuses anecdotes d'incompétences du type "mince j'ai fait faire reboucher la trancher, mais j'avais pas pensé qu'on pourrait tirer tel fourreau en plus. Bon aller zou, on refait faire un devis" (et c'est le contribuable qui paye).

Le jour où j'ai enfin ouvert les yeux c'est le jour où j'ai téléphoné "anonymement" à l'Inspection du Travail uniquement pour un simple renseignement.
- Bonjour, je vous téléphone pour un simple renseignement
- oui je vous écoute
- voilà, je travaille dans la fonction publique et j'aim....
- stop !
- ... quoi stop ?
- stop, inutile d'en dire plus vous n'êtes pas au bon numéro
- ah ? Je ne suis pas à l'Inspection du Travail ?
- si si, mais nous c'est le "Code du Travail"
- ah cool, justement je voulais vous demande si ...
- stop !... Le "Code du Travail" ne s'applique pas à la fonction publique
- ?? quoi ? Comment ça ?
- eh bien tout ce que vous pensez savoir sur le Code du Travail (35h, type de contrat, droits, etc) ça ne s'applique pas à la fonction publique
- ah bon. Et qui peut me renseigner pour mes questions juridiques par rapport à mon travail ?
- je ne veux pas vous décourager mais je pense que ça ne va pas être facile, essayez ces numéros de téléphone xx xx xx ...

Et effectivement... je n'ai JAMAIS pu avoir quelqu'un à de nombreux numéros dont j'ai pu essayer (Tribunal administratif et autres).

Du coup, dans la fonction publique c'est la jungle tout azimut (tant qu'on connait pas, on est LOIN de s'imaginer !).
Et comme chaque employé (à tout niveau hiérarchique) y trouve son intérêt (pécunier, dessous de table, farniente, sûreté de l'emploi quoiqu'il arrive) eh bien personne ne réclame à ce que le droit s'immisce dans ce ... marécage.

Bref, je n'y ai pas fait de vieux os, et heureusement ! :-)


Mais malgré tout ce que je viens de raconter, je pense sincèrement que l'étape n°1 est de couper le cordon avec le "monde privé" : interdiction stricte.
Et APRES seulement, faire un coup de très grand désinfectant à l'intérieur de la plaie.

Parce que tant qu'on pourra camoufler l'incompétence interne par les prestataires, eh bien cela continuera. Alors que si on coupe le cordon avec le "monde privé", alors les incompétences et improductivité seront en pleine lumière. Et là on pourra dire facilement "Comment ?? il y a X milliers de fonctionnaires et X milliards de budget , et vous faites si peu de choses ???".

(désolé pour la longueur)

Hors Ligne

#13 17-09-2012 09:49:40

M1ck3y
Administrateur
Lieu : Lost in the darkness
Inscription : 14-02-2008
Messages : 6 354

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

Non, il ne faut pas etre négatif. Si tu commence par te dire que l'intégralité du système est pourrie de l'intérieur et gangrenée par la corruption, alors dans ce cas autant s'exiler. Il y a aussi des personnes honnetes dans le système, tu as des municipalités qui gèrent comme il faut l'argent des contribuables, tout le monde ne jette pas forcément l'argent par les fenetres.

Cela dit, vu tes quelques anecdotes, je comprend que tu sois totalement dégouté!

Ton image humoristique reflète tout de meme une certaine réalité, il n'y a pas de fumée sans feu. Certaines institutions sont connues pour etre de véritables refuges de planqués, et pour certaines personnes le mot "productivité" ne fait pas partie du champ lexical du travail, ni meme de leur vocabulaire.

Hors Ligne

#14 17-09-2012 11:58:29

kcdtv
Membre d'honneur
Lieu : Internacionaluña
Inscription : 31-03-2010
Messages : 4 246

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

lol
Excellente la tranche de vie de ton "ancienne vie" Sreph06.

Hors Ligne

#15 17-09-2012 22:24:21

steph06
Membre Indétronable
Inscription : 07-07-2012
Messages : 168
Site Web

Re : "Le gouvernement à poil sur Internet" - Le canard enchaîné

Je tiens à souligner que dans ma tranche "d'ancienne vie" ça n'était pas gangrené à 100% : sur 22 personnes dans le services, je peux citer au moins 2 noms qui travaillaient avec sincérité et une (relative) productivité bien plus grande que l'ensemble des 20 autres personnes cumulées. (si si)

Ces 2 là avaient des bâtons dans les roues, et en permanence ils étaient dégoutés ....
Dégoutés, mais il oeuvraient quand même, avec sincérité, et comme ils le pouvaient, en faisant du vrai service public.


2 sur 22.
Je ne sais plus combien il y avait d'employé municipaux dans cette mairie. 300 ? 350 ? ... peut-être je dis une ânerie.

Si vous saviez tout ce que je pourrais dire (beaucoup plus scandaleux) sur ce que j'ai vu et entendu ...
Il y aurait beaucoup plus d'anecdotes à dire sur cette municipalité .... mais AUSSI sur d'autres municipalité.
Et également sur des "communauté d'agglomération" (là aussi j'ai matière à vous dégoûter, si si)

Je persiste à croire que le système est tel une ossature en bois qui aurait pris de nombreuses générations de mites et qui tient à peu près droit par miracle. Pour moi, il faut changer l'ossature (sans pour autant renier quelques rares bonnes fibres de bois épars) :-)

.

Par contre, en effet, "voir" c'est bien, mais c'est pas suffisant. Sinon on n'est qu'un basique "râleur" avec la forte probabilité de devenir un "vieux grincheux aigri".

Depuis cette "ancienne tranche de vie" j'ai eu "d'autres vies" ;-)
Et actuellement, je peux dire aussi que je mène plusieurs domaines de front (comme de nombreuses personnes, sans doute comme certains d'entre vous).
La différence par rapport à "avant", c'est qu'aujourd'hui j'ai compris (il était temps) que non seulement il fallait "agir" (bon ça c'est pas une nouveauté), mais il faut surtout .... comment dire ?..... "scorer" je dirai. Il faut "agir" mais que ça se "finalise". Oui "scoring" ... au sens "marquer des points" (pas "mettre des notes").

Certains prône le mot  de "activisme" (le mot au sens large, hein), certains ajoutent aussi un "h" devant ;-) .

Mais justement, et c'est un sujet qui revient souvent dans mes discussions avec mon entourage proche, lorsque je vois ces talentueux "hackers" j'ai un goût amer : Très compétents mais peut-être un peu trop jeune ou manque de maturité ou manque "d'objectifs plus concrets".
Certes c'est bien de "dénoncer", de "montrer au public" les failles de telle ou telle société, d'avoir un "défi intellectuel personnel".
Même si je n'ai pas été aussi "haut" (loin de là ! cf ma présentation), le goût du "défi", "faire ce qui est sensé être impossible", je l'ai eu .... et l'ai encore. Et je vois certaines news ("telle société a été hacké", ou "tel site (...)") et j'ai la sensation que dans ces moments grisants les "(h)acteurs" oublient qu'il ne s'agit que d'un (merveilleux) outil.


Il existe des tas de "combat", de "convictions". Et ces domaines sont souvent bien éloigné de "l'informatique". Et un de leur point faible est "l'informatique".

Si j'avais la possibilité de remonter le temps (ça y est, je pense comme un vieux !!), je retournerai me voir lorsque j'avais 5 ans et je dirai "hey petit, tu vas rester les yeux bien rivés sur ce domaine, et tu apprends et tu restes sage. Et dans 15 années supplémentaires tu te choisiras une conviction, un autre domaine, et tu te servira de cet outil que tu maitriseras excellemment bien et tu feras du scoring."

Alors quand je vois (ou plutôt "lis") ces personnes qui ont de l'or entre les mains et qui, à mon sens, ne l'utilisent pas suffisamment ... Quel dommage ...

Finalement c'est peut être un des maux de notre société : beaucoup de gens sont un peu paumés.
Pour certains je le pense avec mépris ;-) , pour d'autres je le vois avec regrets.

(désolé du hors sujet philosophique)

Hors Ligne

Annonce

Visitez la boutique Wifi-highpower.com, votre revendeur agr Alfa Network: du matriel Wifi slectionn, cartes Wifi USB Awus036h et Awus036nh, antennes omnis, yagis, panel, amplis wifi, accessoires...

Sujets similaires

Discussion Réponses Vues Dernier message
6 435 24-05-2016 21:56:31 par Fab955
0 478 23-03-2016 23:16:58 par Kanouni
Internet restreint par tankiste
11 689 18-06-2015 18:13:59 par kcdtv
2 1347 08-04-2015 17:27:40 par Sinaï00
33 1673 15-03-2015 20:36:51 par kcdtv

Pied de page des forums


Le coin des bonnes affaires, achats informatiques:


|   Alfa 1000 mW AWUS036H   |    Linksys WRT54GL   |    Misco, informatique   |   
 |    Ebay   |    PC portables   |    PC Gamers & Tuning   |    Cles USB   |   
|   Disques durs externes 2 To   |   
|   Wifi-highpower.com   |   


Server Stats - [ Generated in 0.03 seconds ]   Forum Stat - [ Most users ever online on the forum was : 150 on 20-09-2009 17:06:59 ]