Awus036h Awus036h Luxury Awus036nh Awus036nhr ARSN19 Antennes Yagis

Alfa AWUS036H 1000 mW carte wifi usb 100% compatible Backtrack et Aircrack-ng mode monitor plus injection haute puissance et haute sensibilité, découvrez la boutique Wifi Highpower!

 

Création d’une machine virtuelle dédiée à l’utilisation de live-cd linux sous VMware Workstation

 

A travers cet exercice, nous allons apprendre à utiliser VMware Workstation, et à configurer une machine virtuelle permettant de faire tourner Backtrack 2 (ainsi que d’autres live-cd linux).

 

L’intérêt de la machine virtuelle est de permettre l’utilisation d’un système linux-live parallèlement à une session windows.  Concrètement, à la fin de cet exercice vous serez capable de faire tourner simultanément windows et linux sur votre ordinateur. Dans l'exemple, nous allons utiliser le live cd Backtrack 2 et le faire tourner sur une machine virtuelle, simultanément à une session windows.

Pour cet exercice, nous allons utiliser VMWare worstation, un programme payant (189 $) que vous pouvez vous procurer sur le site de VMWare. Sachez que vous pouvez essayer gratuitement ce programme pendant 30 jours, et pour ceux qui ne souhaitent pas investir dans ce programme vous pouvez télécharger gratuitement sur le meme site VMWare player, programme entièrement gratuit mais permettant seulement d'utiliser les machines virtuelles, et pas leur création.
Tout d’abord, achetez et installez la dernière version de VMware.
Lancons VMware.

On commence par lancer VMWare Workstation

Cliquons sur « new virtual machine », dans l'onglet "home"

Bienvenue

Bienvenue ! Cliquons sur suivant

Selection de la configuration

Choisissons « custom », afin de peaufiner les paramètres de notre machine virtuelle.

Hardware compatibility

Ici, rien de particulier. Cliquons sur suivant.

Selection du systeme d'exploitation de la machine virtuelle

Nous allons choisir comme système d’exploitation linux, et comme version un linux non répertorié utilisant un kernel (noyau) 2.6.x (Backtrack 2 utilise le kernel 2.6.20)

Choix du nom de la machine virtuelle

Ici, nous allons choisir le nom et l’emplacement de notre machine virtuelle. Dans cet exemple, le nom de la machine est « Linux_live », et j’ai choisi comme emplacement un dossier nommé « Linux_live » sur le disque dur E :
Vous pouvez appeler la machine virtuelle comme bon vous semble, et la placer ou vous voulez. Je vous recommande simplement de la placer dans un dossier que vous aurez défini, afin que les fichiers ne se dispersent pas et ne créent pas de conflits si vous installez plusieurs machines virtuelles.

Choix du processeur

Choisissons le nombre de processeurs de notre machine virtuelle (VMware supporte les processeurs dual core). Pour cet exemple, j’ai alloué un seul processeur à la machine virtuelle car les programmes que je compte utiliser ne nécessitent pas une puissance énorme.

Choix de la mémoire allouée à la machine virtuelle

Choisissons la quantité de RAM allouée à la machine virtuelle. La quantité de RAM doit etre un multiple de 4, et l’usage veut que l’on n’alloue pas plus de la moitié de la RAM physique de l’ordinateur « hote » (host, le vrai ordinateur) à l’ordinateur « invité » (dit guest, l’ordinateur virtuel). Pour cet exemple bien que mon ordinateur possède 2 Go de RAM, je n’ai alloué que 256 Mo de RAM à la machine virtuelle. C’est suffisant pour une utilisation basique de Backtrack 2. Cependant si vous souhaitez utiliser Airodump, ou d’autres programmes qui peuvent générer des fichiers volumineux, préférez une quantité de RAM plus importante.

Choix des paramètres réseau de la machine virtuelle

Choisissons le type de réseau qui sera utilisé par la machine virtuelle. Dans cet exemple j’ai retenu « bridged networking ». Avec ce réglage par défaut, la machine virtuelle aura sa propre adresse ip au sein du réseau local.

Choix de l'adaptateur SCSI

Choisissons le type de controleur qui sera utilisé par la machine virtuelle. Le réglage par défaut LSI logic convient tout à fait.

Choix du disque dur virtuel

Choisissons quel disque dur sera utilisé. Nous allons choisir de créer un nouveau disque virtuel « create a new virtual disk »

Choix du disque IDE ou SCSI

Choisissons le type de disque dur que nous voulons créer. Dans cet exemple j'ai choisi de créer un disque dur virtuel IDE, qui sera par la suite reconnu comme hda par notre système d'exploitation Backtrack. Si vous choisissez de créer un disque dur SCSI, il sera reconnu comme sda.

Choix de la capacité du disque dur virtuel

Choisissons la capacité du disque dur. Pour une simple utilisation en live cd, 1 ou 2 Go suffisent amplement. J’ai choisi 4 Go afin de pouvoir installer Backtrack 2 sur ma machine virtuelle. N’oublions pas de cocher « allocate all disk space now ». Le disque virtuel sera créé sous la forme d’un fichier .vmdk qui fera la taille du disque. Cette option occupe le maximum d’espace disque tout de suite, mais elle améliore les performances de la machine virtuelle.

Choix du nom donné au disque virtuel

Gardons le nom par défaut, et cliquons sur terminer.

Le disque virtuel est en train d'etre créé

Un peu de patience, VMware crée le disque virtuel.

La machine virtuelle vient d'etre créée

Félicitations ! La machine vituelle vient d’etre crée.

La machine virtuelle est prete

Nous sommes de retour dans notre console VMware, il nous reste à choisir quel lecteur de cd/dvd la machine virtuelle va utiliser. Pour cela, double clic sur CD-ROM

Choix de l'iso de Backtrack

Et on valide

J’ai choisi d’utiliser l’image iso de Backtrack2. La machine virtuelle bootera directement sur ce cd virtuel. Vous pouvez tout à fait choisir d’utiliser le lecteur physique de votre ordinateur, et la machine virtuelle bootera sur le cd ou dvd inséré dans votre lecteur.

On démarre la machine virtuelle

Passons aux choses sérieuses à présent. Nous allons cliquer sur le triangle vert qui n’est autre que le bouton de mise sous tension de notre machine virtuelle.

Backtrack 2 virtuel est en train de booter

Backtrack 2 est en train de booter

Login Backtrack 2

Tapons le login root, le mot de passe toor et la commande startx (attention, Backtrack considère que notre clavier est en qwerty, nous devons donc taper sqrtx) pour lancer Backtrack 2.

C'est parti!

Il ne reste plus qu’à cliquer 4 fois sur le drapeau en bas à droite afin d’avoir un clavier français en azerty.

L’exercice est fini, si vous avez suivi toutes les étapes méthodiquement vous etes à présent capable de faire tourner un live cd linux sur une machine virtuelle, simultanément à votre session windows.

 

N'hésitez pas à visiter notre section wifi contenant de nombreux outils dédiés aux tests de sécurité des réseaux wifi, notre section PACKS CRACKS WPA contenant de nombreux fichiers dictionnaires, ainsi que le forum du site.

 


 

ATTENTION

Nous déclinons toute responsabilité concernant l'usage de ce tutoriel par des personnes incompétentes.