Awus036h Awus036h Luxury Awus036nh Awus036nhr ARSN19 Antennes Yagis

Alfa AWUS036H 1000 mW carte wifi usb 100% compatible Backtrack et Aircrack-ng mode monitor plus injection haute puissance et haute sensibilité, découvrez la boutique Wifi Highpower!

 

Installation de Backtrack 3 Final sous VMWare Workstation avec le script BT3.kmdr (Backtrack Installer) et mémoire Swap

 

A travers cet exercice, nous allons voir comment installer le système d'exploitation Backtrack 3 Final sur une machine virtuelle, en configurant une partition de mémoire Swap et en utilisant le script d'installation de Backtrack 3 Beta: BT3.kmdr.

 

La dernière version de Backtrack, Backtrack 3 Final, n'inclut plus le "Backtrack Installer", le script qui facilitait l'installation de Backtrack et la rendait accessible aux débutants. Backtrack 3 Final doit désormais etre entièrement installé en lignes de commandes dans un shell. Afin de permettre au plus grand nombre de pouvoir utiliser Backtrack 3 final, nous allons voir dans cet exercice comment l'installer simplement.

 

1/ Préparation, avant de se lancer...

 


Pré requis 

- etre capable de configurer une machine virtuelle dédiée à Linux et savoir utiliser VMWare Workstation (Voir le tutoriel création d’une machine virtuelle dédiée à l’utilisation de live-cd linux sous VMware Workstation).

-télécharger sur le site de remote exploit le live cd bt3final.iso

-etre à meme de connecter la machine virtuelle à internet par le biais de la carte réseau virtuelle, ou bien disposer d'un support de stockage externe (disque dur, clé usb...) depuis lequel vous pourrez transférer le script BT3.kmdr

Nous allons commencer par choisir dans les options de la machine virtuelle, pour le cd-rom: "use iso image", et lui indiquer le chemin du fichier de l'image de Backtrack 3 "bt3final.iso". Une fois ceci fait, choisissez la quantité de RAM de votre machine virtuelle, un minimum de 256 Mo est recommandé. Cliquez sur le bouton vert pour démarrer la machine virtuelle en live cd. Attendez que Backtrack 3 ai booté, rendez vous sur le bureau, passez en clavier azerty et ouvrez un shell de commande. C'est parti!

 

2/ Fdisk, préparation des partitions

 

Attention, pour tout ce qui va suivre, vous devrez utiliser "sda" si vous avez créé un disque dur virtuel en scsi et "hda" si vous avez créé un disque dur virtuel en ide.

Commençons par lancer fdisk, le gestionnaire de partition

fdisk /dev/sda

On lance fdisk

pour créer une nouvelle partition, on tape n comme new:

Nous allons créer une nouvelle partition

Pour spécifier qu'il s'agit d'une partition primaire, on tape p comme primary:

Notre partition primaire qui va contenir le système d'exploitation

Fdisk nous demande maintenant de choisir la taille de la partition, en choisissant le premier et le dernier cylindre. Pour le début de la partition (first cylinder), nous gardons la valeur par défaut 1 et nous validons avec entrée. En revanche, nous devons garder de la place pour notre deuxième partition (swap), il est donc important de laisser de la place disponible. Dans cet exemple, j'utilise un disque dur virtuel scsi de 5 Go, contenant 652 cylindres. Je choisis comme "last cylinder" de notre première partition 620, ce qui laissera 32 cylindres libres soit approximativement 250 Mo pour le swap. Je valide le dernier cylindre de la première partition:

620

Nous gardons de la place pour notre partition de swap

Nous validons cette valeur avec entrée. Nous créons maintenant de la meme manière une deuxième partition qui sera celle du swap:

n

p

2

Et nous gardons les valeurs par défaut pour la taille de la partition, soit le premier cylindre à 621 et le dernier cylindre à 652:

Et voila notre partition de swap

Et nous validons avec entrée. La commande a permet de choisir quelle partition sera bootable, ici il s'agira de la numéro 1, nous tapons donc:

a

1

sda1 est maintenant bootable

Nous allons maintenant attribuer à notre seconde partition le système Linux swap:

t

2

82

La partition sda2 sera le Linux swap

Nous pouvons maintenant taper p pour vérifier l'état de nos partitions:

Tout est OK!

Les partitions sont ok, on tape w pour sauvegarder nos modifications:

Les partitions sont pretes ;)

Nous en avons fini avec fdisk, passons à la suite.

 

3/ Formattage et montage des partitions

 

Nous allons formatter les partitions au format de fichier reiserfs (reiser file system, un système de fichier principalement utilisé sous Linux et bien plus performant que les systèmes de fichier ext2 et ext3 utilisés sous Linux avec des kernels plus anciens). Commençons par formatter notre première partition, sda1:

mkreiserfs /dev/sda1

mkreiserfs pour formatter la partition

mkreiserfs nous prévient que nous allons perdre toutes les données contenues dans sda1, et nous demande si nous souhaitons poursuivre. La partition sda1 vient tout juste d'etre créée, elle ne contient aucune donnée, alors bien évidemment nous allons continuer et valider avec:

y

Bien sur que nous voulons la formatter, cette partition!

Après quelques secondes, mkreiserfs nous confirme le succès de l'opération: ReiserFS is successfully created on /dev/sda1:

Le formattage de sda1 a réussi.

De la meme manière, nous allons formatter sda2:

mkreiserfs /dev/sda2

y

Maintenant, créons les dossiers qui vont permettre de monter nos deux partitions:

mkdir /mnt/sda1

mkdir /mnt/sda2

Les deux dossiers qui vont accueillir nos partitions

Il ne reste plus qu'à monter nos deux partitions sda1 et sda2:

mount /dev/sda1 /mnt/sda1

mount /dev/sda2 /mnt/sda2

Les partitions sont formattées, montées et utilisables.

Et activer le Swap:

mkswap /dev/sda2

swapon /dev/sda2

Le swap est fonctionnel

Le système pourrait parfaitement tourner sans Swap, mais si vous souhaitez pouvoir utiliser des programmes gourmands en RAM, comme par exemple Airolib-ng, il est préférable de disposer d'un peu de mémoire viruelle.

Tout est pret pour l'installation!

 

4/ Installation de Backtrack 3 final avec BT3.kmdr

 

Nous allons utiliser le script "Backtrack Installer" BT3.kmdr. Pour le télécharger, rendez vous dans la section Downloads/Wifi. Firefox nous demande si nous voulons le télécharger (save to disk):

Nous téléchargeons le Backtrack Installer

nous répondons ok

Le script est téléchargé dans /root

Le script a été téléchargé dans le dossier /root. Si votre machine virtuelle ne dispose pas d'une connection internet, vous pouvez importer le script téléchargé au préalable, depuis une clé usb par exemple.

Avant de lancer le script, il faut le rendre éxécutable. Pour cela, rendons nous dans le dossier /root. Cliquons sur la boule bleue en bas à gauche de l'écran dans la barre des taches, afin d'explorer le système avec konkeror. Konkeror se lance, cliquons sur "Home Folder". Nous voici dans /root. Le fichier du Backtrack Installer, BT3.kmdr est bien là. Clic droit sur ce fichier, "properties" (propriétés), onglet permissions. Cochons l'option "is executable" afin de pouvoir utiliser le script, et validons avec OK.

Le Backtrack Installer est utilisable ;)

Un double clic sur le fichier BT3.kmdr lance le Backtrack Installer:

On y est presque...

Cochons "real" pour bénéficier d'une installation complète du système d'exploitation, décochons "Restore Original MBR after lilo", vérifions que Backtrack 3 Final sera bien installé dans /mnt/sda1 et que le MBR sera bien écrit dans /dev/sda. Quand tous les paramètres sont bons, on peut enfin cliquer sur "Install"

Une fois l'installation terminée, on tape poweroff dans le shell afin d'éteindre la machine virtuelle. On lui attribue le lecteur physique de l'ordinateur afin qu'elle ne boote plus avec le live cd, option "use physical drive", et on la remet en route. Pour se logger et lancer le serveur x:

root

toor

startx

 

L’exercice est terminé, vous etes à présent capable d'installer Backtrack 3 final sur une machine virtuelle VMWare, avec une partition de swap pour de meilleures performances, le tout très simplement grace au Backtrack installer.

 

N'hésitez pas à visiter notre section wifi contenant de nombreux outils dédiés aux tests de sécurité des réseaux wifi, notre section PACKS CRACKS WPA contenant de nombreux fichiers dictionnaires, ainsi que le forum du site.

 


 

ATTENTION

Nous déclinons toute responsabilité concernant l'usage de ce tutoriel par des personnes incompétentes.