Awus036h Awus036h Luxury Awus036nh Awus036nhr ARSN19 Antennes Yagis

Alfa AWUS036H 1000 mW carte wifi usb 100% compatible Backtrack et Aircrack-ng mode monitor plus injection haute puissance et haute sensibilité, découvrez la boutique Wifi Highpower!

 

Installation de Backtrack 2 sur une machine virtuelle VMWare

 

A travers cet exercice, nous allons apprendre à installer un système d’exploitation linux (Backtrack 2) sur une machine virtuelle.

 

Vous pouvez parfaitement suivre ce tutorial en utilisant un autre live cd linux (Backtrack 3 ou autres), et ainsi installer votre distribution linux préférée sur une machine virtuelle. L’intérêt d’une installation par rapport au live-cd est la possibilité d’installer des programmes, des drivers etc sans perdre tout votre travail lorsque vous rebootez. Il s’agit bien ici d’installer un système d’exploitation à part entière. Concrètement, à la fin de cet exercice vous serez capable de faire tourner Backtrack 2 , installé sur votre ordinateur en tant que machine virtuelle, simultanément à votre session windows et sans avoir à paramétrer un dual boot.
Pré requis : etre capable de configurer une machine virtuelle dédiée à Linux (Voir le tutoriel création d’une machine virtuelle dédiée à l’utilisation de live-cd linux sous VMware Workstation).

Tout d’abord, lançons notre machine virtuelle avec Backtrack 2 en live-cd et rendons nous sur le bureau. Lançons un shell de commande en cliquant sur l’ordinateur en bas à gauche de l’écran.

On commence par ouvrir un shell

Dans ce shell, lançons la commande fdisk /dev/hda (si nous avions créé un disque dur virtuel en scsi nous aurions utilisé la commande fdisk /dev/sda). Comme sous dos, fdisk sous linux est un gestionnaire de partitions.

fdisk, le gestionnaire de partitions

Tapons m pour nous renseigner sur les commandes:

Tout ce qu'on doit savoir pour s'en sortir sous fdisk

Tapons p pour voirla liste des partitions (à ce stade il n’y en a pas, nous allons en créer une):

p nous renseigne sur les partitions

Tapons n pour créer une nouvelle partition (n=new):

la commande m permet de créer une nouvelle partition

Tapons p pour créer une partition primaire, puis tapons 1 pour donner à cette partition le numéro 1. On peut créer jusqu’à 4 partitions primaires. Celle-ci sera donc hda1 (ou sda 1 selon que vous aurez créé un disque dur virtuel en IDE ou SCSI).

La nouvelle partition primaire

Nous allons maintenant choisir la taille de la partition. Pour cet exemple, nous n’allons créer qu’une partition, pas de swap, il ne s’agit que d’une installation virtuelle et si nous faisons attention à ce que nous faisons une fois notre linux installé nous n’aurons pas besoin du swap qui est simplement l’équivalent sous linux de ce qu’on appelle « la mémoire virtuelle » sous windows. Pour résumer il s’agit d’un fichier ou d’une partition qui sert de mémoire vive lorsque la RAM de l’ordinateur est pleine. Si nous allouons suffisamment de RAM à notre machine virtuelle, et que nous évitons de saturer la RAM avec des programmes trop gourmands, notre installation sans swap sera parfaitement fonctionnelle.

Continuons. Notre disque dur virtuel contient 8322 cylindres. Le premier cylindre de notre partition sera donc le 1 et le dernier cylindre sera le 8322.

Choix de la taille de notre partition

Tapons a pour rendre notre partition bootable, puis tapons 1 pour spécifier que la partition 1 sera bootable
Il ne nous reste plus qu’à taper w pour sauvegarder les modifications et quitter fdisk.

La partition fraichement créée est maintenant bootable, tout est ok

Nous allons maintenant formater notre partition en tapant mke2fs /dev/hda1
La partition sera formatée en utilisant le système de fichier étendu Linux version 2. Tapons les commandes mkdir /mnt/hda1 et mount /dev/hda1 /mnt/hda1 pour monter notre partition fraichement créée

La partition est formatée et montée ;)

Rendons nous à présent dans Konkeror (le k en bas à gauche de l’écran) et lançons le backtrack installer dans system
Si votre fenetre est la meme ( install backtrack to /mnt/hda1 et write MBR to /dev/hda), alors il ne reste qu’à cliquer sur install:

Et on lance l'installation!

A 81%, l’installation semble stagner. C’est normal, il y a 2,7 Go de fichiers à copier. Un peu de patience et... Voila ce que nous attendions 

100%, installation réussie

Tapons poweroff dans notre shell pour éteindre la machine virtuelle.

Une fois de retour dans notre console VMware, attribuons le lecteur cd physique à la machine virtuelle afin qu’elle ne boote plus en live-cd

On attribue à la machine virtuelle le lecteur physique

Maintenant, démarrons notre installation… Le boot est beaucoup plus rapide qu’en live-cd.

Passons en plein écran:

On bascule en plein écran

La combinaison de touches Ctrl + Alt nous permet de choisir l « exclusive mode »:

L'exclusive mode, pour une immersion totale dans la machine virtuelle

Cette combinaison de touches ctrl + alt est utilisée pour basculer de l'hote vers le guest (pour passer de la session windows à la machine virtuelle).

Bienvenue dans le monde de Linux.

L’exercice est fini, si vous avez suivi toutes les étapes méthodiquement vous etes à présent capable d’installer Backtrack 2 ou une autre distribution linux-live telle que Backtrack 3 sur une machine virtuelle, et de bénéficier ainsi de windows et linux simultanément sur le meme ordinateur.

 

N'hésitez pas à visiter notre section wifi contenant de nombreux outils dédiés aux tests de sécurité des réseaux wifi, notre section PACKS CRACKS WPA contenant de nombreux fichiers dictionnaires, ainsi que le forum du site.

 


 

ATTENTION

Nous déclinons toute responsabilité concernant l'usage de ce tutoriel par des personnes incompétentes.